mardi 14 nov. 2017
La Féline (solo) + Julien Pras (Calc/Mars Red Sky) + Xavier Boyer (Tahiti80)

Pop - Folk - Rock - Psych

Prévente : 10€ - Sur place : 12€

La Féline (solo) + Julien Pras (Calc/Mars Red Sky) + Xavier Boyer (Tahiti80)

3C & La Scène Michelet présentent 

La Féline (en Solo)

Découvrir la musique de la Féline, c’est découvrir celle qui l’incarne : un personnage à part dans le monde de la pop aventureuse « à la française ». Depuis ses débuts sur la scène pop française, Agnès Gayraud s’est tracé un chemin bien à elle, entre deux mondes, celui de la musique, celui des textes. Ici et là, dans une interaction de plus en plus fluide, on salue son écriture, sa personnalité, sa présence, son jeu de guitare, son chant. Tout cela ensemble produit une musique de plus en plus personnelle, de plus en plus affirmée, ouverte aux autres aussi. Après le poignant Adieu l’enfance, son nouvel album à la fois pop, trippé et inspiré va paraître en janvier (2017).


Julien Pras (Calc / en Duo)

Projet solo du chanteur de Calc et plus récemment Mars Red Sky, la musique de Julien Pras se caractérise par son élégance, son onirisme presque magique. Sa pop s’affranchit aisément du raccourci qui le présentait comme le cousin d’Elliott Smith, son écriture s’y avère plus riche en arrangements soyeux et son monde musical moins plombé et beaucoup plus aérien.
Nouvel album « Wintershed » à sortir le 27 octobre sur Yotanka


Xavier Boyer (Tahiti 80 / En Duo)

« We’re getting there, it’s growing on you. I hope it’s no Stockholm Syndrome » entend-on sur Stockholm Syndrome, ballade universelle à la mélodie entêtante et au charme fou. Xavier Boyer, voix et plume de Tahiti 80, revisite la simplicité d’une pop de chambre touchante et inspirée avec ce premier extrait d’un nouvel album solo à paraître courant 2017. Multi-instrumentiste, il a conçu ses nouvelles chansons autour d’un iPad, d’un magnéto 8 pistes et d’instruments choisis (une groovebox, un guitalele et un casiotone). « J’ai gardé la prise de guitare originale même si on entendait des gens en arrière-plan et j’ai construit la chanson autour. Il faut savoir parfois garder une prise, même techniquement imparfaite, quand elle a une certaine magie. » explique Xavier Boyer à propos de la genèse de Stockholm Syndrome. L’éthique D.I.Y se reflète aussi dans la lyric vidéo avec une explosion de typos WordArt manipulées à l’extrême.

10€ (+ frais de loc) - 12€ sur place.